Symétries et soupirs

Création IN SITU
Dessin mural, encre noire, 10 X 3,3 m
Pour IN SITU Patrimoine et art contemporain, Abdelkader Benchamma réalisera un grand dessin mural de près de 40m2 face à la cheminée Renaissance de la salle d’apparat de l’abbaye de Lagrasse.

Abdelkader Benchamma, Representation of Dark Matter, 2015-2016
Virginie Jacquet

Abbaye de Lagrasse

L’abbaye de Lagrasse, située au sein du massif des Corbières dans la vallée de l’Orbieu, est considérée comme l’un des plus importants établissements bénédictins des pays d’Aude. Classée Monument historique depuis 1923, ses origines dateraient de la fin du VIIIe siècle. L’abbaye connaît un essor important entre le IXe siècle et la première moitié du XIIe siècle. Dotée d’un rayonnement spirituel certain, ses possessions s’étendent au-delà des Pyrénées. Néanmoins, à partir de la deuxième moitié du XIIe siècle et jusqu’à la première moitié du XVe siècle, l’abbaye est marquée par une période de crises multiples. Dans la seconde moitié du XVe siècle, l’abbaye est rattachée à la congrégation de Saint-Maur, le monastère connaît un renouveau de l’activité artistique. En 1792, à la suite de la Révolution, le monastère est divisé en deux lots et mis en vente. Aujourd’hui, une partie publique a été acquise par le Conseil départemental de l’Aude et une autre partie, privée, est occupée par la communauté religieuse des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu.

Abdelkader Benchamma

Abdelkader Benchamma est né en 1975 à Mazamet, Tarn. Il vit et travaille entre Paris et Montpellier.

Dépassant les limites du dessin, Abdelkader Benchamma réalise d’immenses fresques murales qui perturbent notre rapport à l’espace et parviennent à faire douter le visiteur de la réalité de sa perception. À l’encre et au fusain, il crée des œuvres aux bords incertains, dont le mouvement déstabilise le visiteur en jouant notamment avec les codes de la figuration et de l’abstraction. Organiques, ces ensembles peuvent faire penser à des paysages, non pas au sens classique du terme mais plutôt parce que les flux dessinés évoquent le mouvement d’éléments naturels, comme l’air, les nuages, la terre, l’espace. Utilisant principalement le noir et blanc pour sa simplicité et sa force graphique, il propose au visiteur de pénétrer dans des univers instables, dynamiques et insaisissables : matière mouvante qui enveloppe au Drawing Center de New York (2015-2016), grotte animée d’un furieux vortex circulaire pour la Biennale de Sharjah (2017), big-bang fossilisé qui recouvre le sol du Collège des Bernardins (2018)... Donnant au visiteur l’impression de plonger dans l’infiniment petit ou de percevoir l’infiniment grand, chaque installation est une nouvelle expérimentation. Ces dessins éphémères, malgré leur très grande minutie, sont voués à disparaître, et comme leurs sujets, ils demeurent fugaces et insaisissables.

Dernières expositions personnelles : L’horizon des événements au Centquatre avec la galerie du jour agnès b. (2018), Engramme à la galerie Templon à Paris (2019). Après une résidence l’an dernier à la Villa Médicis à Rome, il participera cet été à l’exposition Eldorama au Tripostal de Lille, et réalisera une œuvre pérenne dans l’espace urbain à l’occasion de l’événement 100 artistes dans la ville pour l’inauguration du MoCo à Montpellier.

  • Horaires

    Horaires d'ouverture :
    Tous les jours — De 10h à 19h (18h à partir du 16 septembre)

    Horaires de médiation :
    Juillet-août : Mercredi — De 14h à 18h30
    Du jeudi au dimanche — De 10h30 à 13h et de 14h à 18h30

  • Tarifs

    Plein 5€ ; réduit (étudiant, PMR) 3€ ; enfant (6-15 ans) 2,50€

  • Adresse

    6 Rive Gauche, 11220 Lagrasse

  • Contact

    Abbaye de Lagrasse
    T. 04 68 43 15 99
    abbayedelagrasse.com