Des profondeurs

Création IN SITU 2019
Sous le titre Des profondeurs, Sandra Lorenzi envisage une oeuvre en diptyque reliant l’extérieur à l’intérieur. Elle propose une intervention directement sur la façade du musée avec des dessins emblématiques. Ces emblèmes sont à considérer comme de véritables talismans. Ils sont aussi les outils que l’on doit reforger pour travailler notre présence au monde en s’inscrivant dans sa matière. Cette composition amène le visiteur à l’intérieur du musée pour découvrir une proposition complémentaire sous forme de sculptures associée à des témoignages sonores d’anciens mineurs et d’enfants de mineurs diffusés en écho. Ces pépites de vie et de matière refondue (charbon) avec du bronze doré renvoient à une forme de pierre philosophale dont l’artiste réouvrirait la mine et la mémoire. Telle une alchimiste des temps présents.


À voir également : MUR MURS FESTIVAL, festival de street art, du 25 mai au 2 juin et du 22 au 29 juin 2019 à Decazeville.
picdeer.com/murmursfestival
decazeville-communaute.fr

Sandra Lorenzi, Les roches ignées, 2018
Sandra Lorenzi

Musée du Patrimoine Industriel et Minier

Créée en 1997, l’ASPIBD (Association de Sauvegarde du Patrimoine Industriel du Bassin de Decazeville Aubin) est née de la volonté d’un petit groupe d’anciens mineurs, sidérurgistes et zingueurs. Le bassin de Decazeville a en effet la chance et l’opportunité de pouvoir s’appuyer sur la mémoire de trois industries principales : le charbon, l’acier et le zinc. Aménagé par des bénévoles, le Musée du Patrimoine
Industriel et Minier dispose de deux halls d’exposition où sont présentés des machines et objets miniers, métallurgiques et sidérurgiques avec deux galeries de mine. L’ASPIBD poursuit plusieurs objectifs : gérer et sauvegarder le patrimoine industriel du bassin de Decazeville, éditer des ouvrages historiques et sensibiliser le public à la richesse de ce patrimoine. Elle entend s’appuyer sur le passé pour aider à construire le futur en soutenant un lieu touristique et culturel et souhaite ainsi participer au renouveau du bassin.

Sandra Lorenzi

Sandra Lorenzi est née en 1983. Elle vit et travaille entre Montreuil, Seine-Saint-Denis, et Nice.

Sandra Lorenzi est l’une des jeunes artistes les plus prometteuses de sa génération. Son travail questionne autant notre relation à l’histoire et à la mémoire, qu’à la nature et à l’environnement. À travers l’art, elle veut redonner des repères à un monde contemporain
fracturé et désorienté. Dans son oeuvre réparatrice, elle réinvente littéralement les outils et les concepts de cette reconstruction en s’inspirant notamment de l’énergétique du souffle vital de la forge, de celle de la mine et du minerai. À l’image de la materia prima du
forgeron ou de l’alchimiste dont elle revisite les symboliques et les recettes. Plus généralement, elle réactive la poétique du minéral et des mondes souterrains en les reliant à la surface et à l’aérien.

sandralorenzi.com

  • Horaires

    Horaires d'ouverture :
    Juin / septembre – Du mardi au jeudi – De 14h à 18h
    Juillet / août – Du mardi au samedi – De 10h à 13h et de 14h à 18h

    Horaire de médiation :
    Juillet-août : Du mardi au samedi – De 10h à 13h et de 14h à 18h

  • Tarifs

    Entrée libre

  • Adresse

    Musée du Patrimoine industriel et minier, Association de Sauvegarde du Patrimoine Industriel du Bassin de Decazeville, ZI du Centre, 12300 Decazeville

  • Contact

    Association de Sauvegarde du Patrimoine Industriel
    du Bassin Decazeville Aubin (ASPIBD)
    T. 05 65 43 09 18
    musee-patrimoine-industriel-minier.net