Le choix de cet artiste pour l’Hôtel de la Monnaie est inspiré par la cohérence architecturale et l’aspect très fortement autonome du monument. Il ne s’appuie sur aucun édifice, tous ses cotés sont visibles et également intéressants. C’est un volume indépendant, comme on pourrait le dire d’une sculpture. Le travail de Nicolas Guiet amènerait une rupture par la couleur, le dessin et la matérialité même de la peinture. Il donne à voir la réalité d’un trait de feutre sur une photo ou d’une manipulation numérique. La perfection de la réalisation participe à cette image aussi jubilatoire qu’insolite.

Nicolas Guiet, sclspkb, 2018
Nicolas Guiet

Hôtel de la Monnaie de Figeac

La maison médiévale de la rue Ortabadial, improprement appelée hôtel de la Monnaie depuis le début du XXe siècle, a été construite au XIIIe siècle à l’emplacement de jardins appartenant à l’abbaye bénédictine de la ville. Cette maison caractérise le mieux la phase de transition entre les constructions romanes et gothiquesdans l’architecture domestique. Les caractères du style figeacois originel s’orientent vers de nouvelles formes issues du style de toutes les grandes villes médiévales languedociennes soumises à l’autorité capétienne. Il est caractéristique de l'architecture civile figeacoise : arcades au rez-de-chaussée, fenêtres doubles surmontées d'oculi (ouvertures au-dessus des fenêtres pour le vitrail) dont les arcs retombent sur une colonnette unique, et cheminée en pierre octogonale (modèle fréquent à Figeac). Le bâtiment est partiellement détruit au début du XXe siècle pour permettre l’aménagement de la place Vival. Seule la façade sud conserve aujourd’hui toutes les caractéristiques des riches demeures du XIIIe siècle. Au début du XXe siècle, on présente ce monument comme la fabrique royale de monnaie créée dans la cité par Philippe le Bel, d’où le nom alors usité d’«Oustal de lo Mounedo ». Il est cependant établi que l'atelier de frappe se trouvait dans un autre bâtiment du quartier et qu'ici habitait un riche bourgeois figeacois. L'hôtel de la Monnaie est aujourd’hui classé Monument historique. Il fut l’un des premiers édifices civils classés de Figeacet abrite désormais l'office de tourisme du Pays de Figeac.

Nicolas Guiet

Nicolas Guiet est né en 1976 à Paris, vit et travaille à Montreuil. Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, il intègre l’architecture comme élément porteur de sa création, les propositions se posant souvent en réaction au site. Posées au sol, accrochées au plafond ou placées aux angles des murs, ses œuvres sondent l’idée du tableau, en le pensant entermes de volume. Ses formes abstraites et géométriques, souvent nées d’un souvenir ou de réminiscences de la mémoire de l’artiste sont, a priori, non identifiables. Elles sont saisies dans leur immédiateté, comme des sortes de représentations mentales générales, de concepts.
Lauréat du prix international de peinture « Novembre à Vitry » en 2007, il débute sa collaboration avec la galerie Jean Fournier à partir de la première exposition qu'elle lui consacre, en 2008.
La nature souvent monumentale et toujours in situ de ses œuvres lui vaut d'être invité très fréquemment à intervenir dans l'espace public : sur la façade de l’hôtel Grignon-Dumoulin à Rezé (2006), au musée Matisse du Cateau-Cambrésis (2009), à la manifestation « l’Art dans les Chapelles » en Bretagne (2010), à la Collégiale Saint-Mexme à Chinon dans le cadre de « Parcours d’art contemporain » (2011), à l'Hôtel de Ville de Paris à l'invitation de Nuit Blanche (2012), sur la façade de la tour Saint-Aubin à Angers (2014), sur la Maison de l'Eclusier à Maubeuge (2015), entre autres.

  • Adresse

    Place Vival

    46100 Figeac

  • Horaires

    Horaires de médiation juillet > août :

    Jeudi > lundi - 10h > 12h30 / 14h > 18h30

    Un médiateur vous accueille sur place

  • Tarif

    Œuvre visible en accès libre

  • Contacts

    Office de tourisme du Pays de Figeac

    05 65 34 06 25

    tourisme-figeac.com

    Mairie de Figeac

    05 65 50 05 40