A travers la voix humaine, parlée ou chantée, Emma Dusong recherche des expériences vivantes. Telle une respiration, sa voix suit les émotions, se transforme et devient pour nous la source vivante d’un mouvement intérieur.

« Je m’intéresse à la voix humaine, sa dimension vivante et évanescente, tellement présente, expressive et tactile.»

En haut est une composition parlée et chantée qui suggère au-delà de la verticalité du puit, la nature des liens qui unissent les mineurs à la mine. C’est la dualité de cette relation, protectrice et inquiétante, qu’Emma Dusong exprime par ses mots et son chant, en évoquant le langage du bois des galeries, celui des lampes. Elle évoque ces signaux sonores et visuels dont dépendaient le destin de tant d’hommes.

Emma Dusong, En haut, 2017
Installation vocale
Courtoisie de l’artiste
David Huguenin

Chevalement de Decazeville

Construit entre 1902 et 1904, et haut de 22 mètres, le chevalement du bassin houiller de Decazeville est aujourd’hui un point de repère unique dans le paysage régional. Il met en lumière l’exploitation minière d’un des gisements de charbon les plus importants d’Europe dont l’emprise sur le territoire a été déterminante. Le puits central atteint 151 mètres de profondeur, deux cages fonctionnaient jour et nuit permettant à plus de mille ouvriers de descendre et de remonter de la mine, jusqu’à son arrêt en 1966.

Pendant ses soixante-deux années de fonctionnement, ce sont 20 millions de tonnes de charbon et autant de remblais, bois et fers de soutènement qui ont été remontés. L’exploitation charbonnière continue à découvert jusqu’à l’arrêt définitif de l’exploitation en juin 2001. Dernier chevalement du territoire, aujourd’hui réhabilité, il est un symbole unique du passé charbonnier decazevillois.

Emma Dusong

Emma Dusong est née en 1982, elle vit et travaille à Paris. Elle présente son travail en France et à l’étranger depuis le début des années 2000. En 2016, elle a notamment exposé au CRAC Languedoc Roussillon à Sète, au CAIRN à Digne les Bains et au Centre Georges Pompidou dans le cadre de l’exposition Polyphonies. Elle vient de terminer un projet pour la maison Bernard construite par Antti Lovag (Théoule-sur-Mer).

Informations