Toujours pensées en réaction aux lieux dans lesquels elles s’inscrivent, les installations de Martine Feipel et Jean Bechameil, qui travaillent ensemble depuis 2008, interrogent notre perception de l’espace. Elles ménagent au sein des espaces quadrillés et contrôlés du monde contemporain des ouvertures où se mêlent l’illusion, l’imaginaire, l’instable et l’illogique, à l’instar de leur intervention au pavillon luxembourgeois à la Biennale de Venise en 2011. La proposition imaginée par les artistes pour Saint-Jean-de-Buèges consiste à surprendre le visiteur par une interrogation qui relie immédiatement le passé à l’avenir : Est-ce que le futur nous appartient ? Réalisées en inox poli miroir, les lettres réfléchissent le ciel et le paysage, creusant une sorte de vide dans le mur médiéval du château de Baulx. À la permanence du paysage s’oppose notre incapacité à nous situer dans le temps. « De sorte qu’on est toujours en état de vivre l’avenir et jamais de vivre maintenant ».* Le patrimoine constitue le socle culturel commun de notre société grâce auquel nous avons appris à penser l’avenir en perspective de notre passé.

*Pascal, lettre à M. et Mme de Doarnez, 1656

Martine Feipel & Jean Bechameil, Est-ce que le futur nous appartient ?, 2016
David Huguenin

Château de Baulx à Saint-Jean-de-Buèges

La paroisse de Saint-Jean-de-Buèges apparaît pour la première fois dans les textes en 990 dans le cartulaire de Gellone. Le donjon date probablement du XIe siècle et le château et la seigneurie de Saint-Jean-de-Buèges, vassale de la baronnie de Pégairolles, ne semblent pas remonter au delà du XIIe siècle.
Remanié et agrandi au XIVe et XVe siècles, le château fait partie intégrante de la vie de la commune. En 1679, le château est vendu aux seigneurs de Cambous. En 1703, le monument est encore utilisé pendant la guerre des Camisards. Après 1749, le château figure comme "ruine" sur les cadastres, et sert sans doute de carrière de pierres, visibles sur certaines maisons du village.
Au XIXe siècle, certains remparts seront remontés, le château évolue en bergerie.
La commune devient propriétaire des ruines du château en 1987. Dès 1990, des travaux de sauvegarde et de restauration sont entrepris, sous la direction de l'architecte en chef des Monuments historiques (reconstruction du donjon, des tours et du corps de logis).
Entre 1990 et 1994, cinq chantiers de fouilles sont menés, encadrés par l'association des Compagnons de Tras Castel, en collaboration avec l'association REMPART et sous la responsabilité d'archéologues désignés par le Service Régional d'Archéologie.
Ces campagnes ont permis de mieux comprendre l'organisation du château et de compléter les sources écrites. Actuellement, les vestiges retrouvés au cours des fouilles sont exposés dans la tour Est. Pour compléter ces restaurations, un jardin médiéval est créé dans la cour basse du château.

Martine Feipel & Jean Bechameil

Site des artistes

Jean Bechameil est né en 1964 à Paris et Martine Feipel est née en 1975 au Luxembourg. Ils vivent et travaillent au Luxembourg.

Informations

  • Horaires d’ouverture et de médiation

    En juillet et en août, du mercredi au dimanche de 11h à 13h et de 14h à 19h

  • Tarif

    Entrée libre

  • Adresse

    Château de Baulx
    34380 – Saint-Jean-de-Buèges
    Voir le plan
  • Contacts

    Association Les Compagnons de Tras Castel : 04 67 73 41 99
    sites.google.com/site/chateaubueges